16nov. 11
11h06
MUSIQUE | Par Julien | @julienbobbyg

Critique album : Rihanna, coquine et sans surprise sur "Talk That Talk"

En proposant son sixième album en six ans, Rihanna prouve qu'elle compte bien ne laisser sa place à personne d'autre. A moins que… En mixant tous ses albums en un seul, Riri abat la carte de la facilité avec Talk That Talk. Bonne pioche ?

Après avoir joué la princesse de la Barbade dans ses 2 premiers albums, Rihanna avait surpris tout le monde par son virage urbain pour Good Girl Gone Bad, puis effrayé pas mal de fans à cause du sombrement réussi Rated R, pour finalement faire bouger la planète entière avec Loud. Pas facile d'innover tous les ans, alors ici Rihanna ralentit le rythme et ne semble plus avoir vocation à surprendre mais à fidéliser avec Talk That Talk.

L'album « le plus sale depuis Erotica de Madonna » selon VH1 (ahem), s'ouvre sur You Da One, nouveau single déjà sur toutes les lèvres et qui, sous son air nonchalant, devrait devenir un énorme tube urbain, à l'image de What's My Name. Les passages déstructurés en fin de piste sont particulièrement réussis.

On reconnaît ensuite la dance made in Calvin Harris de We Found Love quand retentit Where Have You Been (ce sont d'ailleurs les seuls titres du genre sur l'album), gros single potentiel malheureusement gâché à plusieurs reprises par un passage tunning infect, à faire pâlir même les témoins de Confessions Intimes. Mais les Yeah en rafale (très Hard) nous font oublié ce faux-pas, et nos corps bougent (presque) sans le vouloir.

Quand sonne Talk That Talk, on se dit qu'on tient là un des meilleurs sons du disque. Pas étonnant qu'il porte son nom. Pourtant pas friands de Jay-Z, son intro rap est impeccable, le beat claque, et le refrain finit de nous conquérir.

Mais Riri enfile vite son costume de dominatrice pour Cockiness, oscillant entre le "très réussi" et le "très insupportable", et franchit un cap dans le glamour avec ses paroles dirrty, qui ne devraient exciter que les abstinents de longue date. Suck my cockiness / Lick my persuasion / Swallow your pride down / I love it when you eat it. Bon appétit. Rihanna, en pleine crise de nymphomanie, en remet une couche avec l'interlude canaille Birthday Cake, qui n'apporte pas grand chose en l'état, mais The Dream a annoncé travailler sur une version longue. A suivre.

Mais Riri n'est pas qu'une gourmande et avoue finalement vouloir trouver (comme tout le monde, selon elle) le grand amour dans le bien nommé We All Want Love, qui brille par son atmosphère et ses couplets savoureusement tristes, mais le refrain manque cruellement de puissance. Par contre, Drunk On Love, so Rated R, devrait être exploité tant il est radiophonique : langoureux, il nous ferait presque (trop) penser à Te Amo. Tout comme le clinquant Roc Me Out, LE tube de l'album, qui n'est pas sans rappeler Rude Boy. Mais on aime quand même.

Pour finir, l'excellent Watch n' Learn fait du pied à Man Down, mais reste un morceau aguicheur à ne pas manquer, alors que la ballade Farewell se révèle n'être qu'un California King Bed bis. Rien de nouveau sous le soleil…

Sans surprise, Talk That Talk s'avère pourtant assez agréable et accrocheur dans l'ensemble. Mais ne serait-ce pas davantage dû aux sonorités qui nous en rappellent d'autres qu'à la qualité des titres en elle-même ? La prochaine fois, il faudra se réinventer un peu. A dans 1 an ?

Ecoutez tous les extraits de l'album :

Evaluez Rihanna dans
LA CHAINE ALIMENTAIRE DE LA POP
-2799
Up : / Down :

Les derniers articles sur Rihanna

Recherche
Flash infos
1 | 2 | 3 | 4
+ de brèves
DERNIERS ARTICLES
1 | 2 | 3 | 4
+ d'articles
nicole-scherzinger-poison-003nicole-scherzinger-poison-002nicole-scherzinger-poison-001britney-spears-femme-fatale-06robert-pattinson-hedi-slimane-004gossip-girl-season-3-003zac-efron-norman-jean-roy-003glee-promo-season-2-012
90210, Adele, Avril Lavigne, Beyoncé, Britney Spears, Cheryl Cole, Christina Aguilera, Desperate Housewives, Diana Vickers, Girls Aloud, Glee, Gossip Girl, Heidi Montag, Hilary Duff, Jennifer Lopez, Justin Bieber, Katy Perry, Kelly Clarkson, Kesha, Kylie Minogue, Lady GaGa, Leona Lewis, Lily Allen, Lindsay Lohan, Madonna, Mariah Carey, Miley Cyrus, Mylène Farmer, Nichole337, Nicole Scherzinger, P!nk, Rihanna, Shakira, Spice Girls, Sugababes, Taylor Swift, Zac Efron